Pourquoi utiliser les chandeliers japonais ?

Jusqu’aux années 1990, les opérateurs de marchés utilisaient presque exclusivement des bar charts pour visualiser les cours boursiers. Depuis quelques années, les chandeliers japonaises (appelés aussi bougies japonaises) sont devenus très populaires, que ce soit dans les salles de marchés ou chez les particuliers. Leur maîtrise est à présent indispensable pour tous les traders, qu’ils soient débutants ou confirmés.

Elles ont été mises au point au XVIIème siècle par les intervenants sur les contrats à terme sur le riz, le Dojima Rice Exchange, au Japon. Cet outil d’analyse a été par la suite importé et popularisé en 1990 par Steve Nison, un analyste technique de chez Merril Lynch à New-York.

marché du riz au japon en 1698Tableau du Dojima Rice Exchange en 1698

Les bougies japonaises sont une représentation des prix redoutables d’efficacité et qui offre une excellente représentation visuelle du combat entre acheteurs et vendeurs.

explication bougies japonaises haussières et baissières

La popularité des bougies japonaises rend leur utilisation et leur maîtrise obligatoire même si leur pertinence peut varier en fonction du marché étudié. Il ne s’agit pas d’un outil infaillible mais d’un signal qu’il faudra cumuler à d’autres afin d’augmenter ses probabilités de gains sur les marchés financiers.

En effet, un trader débutant se contentera d’un seul signal pour entrer en position sur un marché et aura de faibles probabilités de gains. A l’inverse, un trader confirmé attendra la convergence de plusieurs signaux pour se positionner sur un marché. Ainsi, les probabilités seront de son coté et ses gains réguliers et importants en seront la parfaite illustration.

📌 Vous voulez connaître les meilleures astuces pour Débuter en Bourse ?

🔥 Téléchargez gratuitement les 10 astuces pour Débuter en Bourse :

Obtenir gratuitement

⚠ Ebook gratuit pour les 50 premières personnes (valeur 9€) ⚠

 

Visuel-3D V2

 

Télécharger gratuitement

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :